JONXIO motion design complementaire santé mutuelle

À quoi sert une complémentaire santé ?

Quelles sont les dépenses de santé qui me sont remboursées et que me reste-t’il à payer ? Que signifie « ticket modérateur » et « reste à charge » ? Comment diminuer ce qu’il me reste à payer ? Autant de questions dont JONXIO me donne les réponses.

En France, le système de protection sociale permet que tout ou partie des dépenses de santé soit remboursé :

  • d’une part, et systématiquement, par l’Assurance Maladie appelée « Sécurité sociale » ;
  • d’autre part, et sous condition de souscription, par une assurance santé complémentaire, communément appelée « mutuelle ».

L’assurance vie est une assurance obligatoire, dont tout le monde bénéficie.

Pour un certain nombre d’actes médicaux ou de produits de santé, un tarif de référence est défini : c’est la Base de Remboursement de la Sécurité Sociale (ou BRSS). Une partie de cette base est remboursée par la Sécurité Sociale en fonction d’un taux de remboursement déterminé. Dans certains cas, une participation forfaitaire, allant de 50 centimes à quelques euros, est déduite du montant de remboursement.

Par exemple, pour la consultation d’un médecin généraliste la BRSS est de 25 €. La Sécurité Sociale rembourse 70 % de cette base, soit 17,50 €, duquel elle retire 1€ de participation forfaitaire.

L’assurance obligatoire rembourse ainsi une partie des dépenses de santé, tandis que le patient doit payer le montant restant, appelé reste à charge. Ce dernier peut se composer de plusieurs éléments, parmi lesquels :

  • La participation forfaitaire
  • Le ticket modérateur : il correspond à la partie de la BRSS non prise en charge par la sécurité sociale ; par exemple, ici : 6,50€.
  • Le dépassement d’honoraires. En effet, le tarif fixé par le professionnel de santé peut être plus élevé que la BRSS. Ce surplus n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.

Enfin, certains actes médicaux ou produits de santé ne sont pas du tout pris en charge par la Sécurité Sociale, comme les consultations d’ostéopathie ou encore la chambre individuelle en hospitalisation.

Pour réduire les frais de santé à charge du patient, il est possible de souscrire une mutuelle auprès d’un des nombreux organismes qui en proposent. Elles prennent en charge :

  • Le ticket modérateur, systématiquement et complètement
  • Les dépassements d’honoraires, le montant de remboursement pouvant varier selon le contrat
  • Tout ou partie des actes médicaux ou produits de santé non pris en charge par la Sécurité Sociale

Pour bénéficier d’une mutuelle, il faut souscrire un contrat d’assurance et payer des cotisations.

Les montants des prestations et des cotisations variant d’une mutuelle à l’autre, il est donc essentiel de bien se renseigner sur les offres, afin de trouver celle qui répondra le mieux à vos besoins.